AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Cressel Custer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: Cressel Custer Jeu 14 Fév - 21:40



Prénom : Cressel
Nom : Custer
Né(e) le : 18 Février 2004
Sexe : Féminin



Secteur : Austramériques
Origine : Etats-Unis
Taille : 1m75
Age : 28 ans
Adresse : IC, A1

Vampire : Cressel Custer

Date de transformation : 26 Juillet 1967
Nom du Créateur : Martel Carmina

Age Véritable : 93 ans
Date de naissance Véritable : 18 Février 1939
Rang : Roturière
Opinion : Pacifiste

Discipline : Incandescence de Lumière
Pouvoir : Sacrement
[Arme de base]
Un pistolet semi-automatique

Description physique :


« Cressel mesure aux alentours d'un mètre soixante-quinze pour un petit 49 kilos, ce qui pour sa taille relève de l'exploit. Malgré sa minceur flagrante, elle a une force assez incroyable par rapport à sa corpulence, inutile de préciser que sa nature n'y est pas pour rien.
Côté visage, son menton a une forme triangulaire malgré une mâchoire légèrement carrée et des pommettes assez bien marquées et rondes. Sa peau est d'une blancheur uniforme, du moins sur son visage, car on ne compte même plus le nombre impressionnant de grains de beauté qui ornent ses jambes.
Elle a des cheveux châtain foncé dont la couleur tire parfois sur le roux, mais juste parce qu'elle a deux uniques mèches rousses qui encadrent son visage et se fondent légèrement dans la masse brune. Masse est le mot, car ses cheveux sont naturellement épais, sauf qu'elle les affine au ciseau car elle les trouve insupportables. Ses cheveux sont légèrement ondulés et tombent pratiquement toujours en vagues fines le long de ses épaules. Parfois lissés, parfois attachés en queue de cheval, mais cela reste très rare. Ses yeux, eux, sont d'un étrange gris, avec des pigmentations vertes et bleues qui n'apparaissent que sous certains éclairages. Cela dit, on les voit soit bleus, soit gris, soit verts. Mais jamais un mélange de deux ou trois couleurs.

Niveau vêtements, elle porte vraiment de tout. Mais tout et n'importe quoi. En fait, c'est une véritable fashion victim qui achète de nombreux vêtements qu'elle ne portera finalement qu'une fois. Ses couleurs restent globalement dans le noir et blanc, même si elle ne dit pas non à des couleurs plus flashis de temps en temps. Il lui arrive de porter des genres de sweats avec jean et des baskets quand elle sort en ville et veut passer inaperçu mais globalement, ce sont quand même les vêtements mettant en valeur son corps qu'elle préfère. »



Description mentale :

«De manière générale, si on oublie une grande partie de défauts dus à son impulsivité naturelle, Cressel pourrait être quelqu'un de fréquentable. Pourrait seulement. Elle n'est pas méchante, loin de là. Parfois dangereuse, mais pas méchante. En fait, elle est surtout asociale. La moindre remarque peut la mettre dans une colère froide, qui ne ressort pas dans sa voix mais plutôt dans l'espèce de tremblement frénétique du majeur de sa main gauche que peu remarquent, ou par les actes qui suivent comme un coup de poing en pleine figure. En somme, si on la titille un peu trop, on a de grandes chances de se retrouver plaqué au sol, la tête écrasée contre le bitume par un pied qui, si on a de la chance, ne sera pas chaussé de talons aiguilles. Et elle restera ainsi jusqu'à ce que la personne la supplie de lui accorder son pardon. Et avec conviction, s'il vous plaît. Elle n’apprécie ni les remarques sur son style, ni les insultes, ni les ordres ni les questions trop intimes et elle n'aime pas du tout les personnes insistantes...  Quant à trouver ce qu'elle aime, c'est une toute autre histoire. On ne lui a jamais appris le principe de "politiquement correct" et sa nature profonde lui vaut une franchise sans faille, parfois dérangeante.
Anti-monotonie, elle passe son temps à tout changer autour d'elle. Elle se réfugie à des endroits différents dont elle change toutes les semaines, voire plus fréquemment si vraiment elle s'ennuie. Si elle cherche encore une passion pour catalyser sa violence naturelle, elle est beaucoup trop changeante pour s'attacher profondément à quelque chose de particulier. Lui faire confiance serait décemment la pire idée que l'on puisse avoir : elle peut changer de camp en un clin d'oeil à chaque fois que ses idéaux se transforment. Si elle est asociale, il peut lui arriver de se lier temporairement d'affection pour quelqu'un. Mais elle est tellement instable qu'elle brise plus de relations qu'elle n'en crée, ce qui au final lui vaut une image de solitaire.
En bonne journaliste, elle éprouve une curiosité parfois malsaine ou dérangeante. Elle rapporte les faits divers, du plus banal au plus glauque, et ne s'embarrasse pas d'effets de style. Décrire en détails les choses les plus inhabituelles ou les plus morbides qui se produisent à Mixegion ne lui posera jamais le moindre problème. »


Background :
«+ Premiers mots : Quand le ciel deviendra noir +
Cressel est née aux dernières lueurs du crépuscules, le 18 février 1939, en plein cœur du Texas. Fille de Reya et Andrew Custer, elle vit le jour dans une petite maison noircie par les cendres d'un incendie trop récent. Elle n'a pas été élevée avec tact et bienséance : fille des rues, elle ne doit réellement à ses parents que l'existence et une partie de son potentiel de survie.
On ne peut pas qualifier son enfance de malheureuse, juste de légèrement compliquée. Nourrie et logée par sa famille, elle a cependant passé plus de temps dans ses première années à errer au milieu de nulle part, vagabondant sans but précis dans les bayous qui entouraient sa ville. C'est ainsi qu'à dix ans, Cressel acquit une réputation de gamine des rues. Peu de gens savaient qu'elle avait des parents, et cette ignorance de l'extérieur l'aida à se forger l'image qu'elle souhaitait avoir : celle de l'indépendance.

+ Premiers pas : Quand le sang coulera sur les pavés +
Onze ans. C'est l'âge auquel Cressel a vu la mort pour la première fois. Lors d'une bagarre plutôt violente avec un garçon de son âge, et après avoir à moitié perdu l'usage de son œil à cause d'un crochet au visage, elle tua accidentellement celui qui lui servait d'ennemi provisoire d'un coup violent à la nuque. Elle ne constata l'ampleur de son geste que trois jours plus tard, à l'enterrement du garçon en question. Quand elle comprit le nombre de problèmes que cela allait lui attirer, elle choisit de quitter la ville avant qu'on ne la poursuive, avant qu'un des spectateurs de la scène ne la dénonce.
C'est ainsi qu'en 1950, elle abandonna sa réputation, sa famille et son image pour acquérir pour de bon cette indépendance qu'on lui attribuait. Au moins savait-elle que ses parents n'auraient jamais de problèmes, puisqu'ils n'étaient aux yeux de ceux qui la connaissaient que des fantômes depuis longtemps disparus. Aux frontières de l'Oklahoma, un itinérant la transporta contre les seules pièces qu'elle possédait jusqu'au Michigan, ou elle s'efforça de vivre seule. Chose qui n'est pas des plus évidentes quand on est une gamine de onze ans sans argent avec du sang sur les mains.

+ Premières pensées : Quand le regret te serrera les entrailles +
C'est seulement un an plus tard, alors qu'elle commençait à se forger à nouveau sa réputation dans les rues d'un petit village près de Detroit, que Cressel commença à ressentir un semblant de remords. Elle avait tué quelqu'un, même accidentellement, et son cerveau d'enfant en évoluant essayait de lui faire comprendre qu'elle aurait dû être triste, s'en vouloir, regretter. Alors elle regretta.
Il lui fallut des mois pour cesser d'éviter la moindre personne qu'elle pouvait croiser et pour vaincre sa peur de faire du mal aux autres, des mois pour retrouver sa froideur et son impulsivité naturelles. Son goût pour la rébellion fut plus fort que son semblant de conscience, et elle rejeta d'elle-même ses propres ordres mentaux, malgré le remord qui l'empêchait parfois de dormir.
Cressel devint une squatteuse. A défaut d'avoir une famille, elle voulait avoir une éducation, briser l'idée des enfants des rues mal élevés, sans connaissances et sans réflexion. Voleuse de bas étage, elle s'incrusta dans les écoles, espionna les grandes familles, pour essayer "d'évoluer". A quoi bon savoir se servir de ses poings si on ne sait pas leur donner une raison de frapper ? A quatorze ans, elle avait enregistré, décortiqué et analysé les manières des enfants de bonne famille, prête à les réutiliser à la moindre occasion.

+ Premier amour : Quand ton cœur changera d'accords +
Le 10 Avril 1958, quatre ans après la fin officielle de la ségrégation des écoles, Cressel rencontra Tyler Maoial. Afro-américain d'origine, il eut le don inégalé de réussir à calmer le sang bouillonnant de violence de la jeune fille, tout en alimentant la rébellion qu'elle développait. L'interdiction fanatique gouvernementale qui l'empêchait de le serrer dans ses bras aux yeux du monde lui arracha une haine viscérale à l'égard des autres, à l'égard de leur "pureté" et, par extension, à l'égard de l'humanité blanche entière. L'amour étant le sentiment qui finalement devint pour elle le plus révoltant de sa vie. A 19 ans, Cressel quitta son enveloppe de fille des rues pour une image de rebelle, anarchiste visant la destruction pure et simple de l'autorité américaine sur les relations humaines.
Elle participa aux trois quarts des émeutes raciales de son Etat, luttant pour une égalité qu'il lui fallait obtenir pour avoir sa véritable paix et sa véritable indépendance. Elle voyait à travers les yeux de Tyler, dans un amour passionnel caractéristique qui poussa ses réactions à l'extrême.

+ Premières douleurs : Quand seule la mort te permettra de vivre +
A 22 ans, Cressel devient journaliste dans une petite chronique locale, relatant des faits divers généralement sans impact, restant aussi impassible devant une histoire de petit vol à l'étalage que devant un récit de meurtre sanglant. On lui colla l'image de journaliste insensible, profondément objective, parfois un peu trop. Ses textes ne la représentaient pas, ils ne représentaient rien, ils montraient simplement. Cette image changea en juillet 1967, six ans plus tard.
Lors de la "12th Street Riot" de Detroit, qu'on lui demanda de couvrir brièvement dans un article, Cressel perdit son image de subjectivité. L’Émeute ayant pour origine la ségrégation spatiale de la ville, son amour pour Tyler rendit sa franchise sèche et subjective, une critique dénonciatrice qui lui valut son renvoi à cause de ses airs d'appel à la révolte. La mort de Tyler lors de l'émeute acheva de briser ses derniers liens avec l'autorité.
C'est cette lutte pour une cause perdue qui attira l'attention d'un vampire des environs. Si les autres ne voyaient qu'objectivité dans ses textes, il sut y décrypter son dégoût de la monotonie et sa tendance naturelle à la rébellion, ou quoi que ce soit d'autre du genre qui, dans tous les cas, dut lui sembler un temps soit peu intéressant. C'est comme ça que, le 25 Juillet 1967, en plein milieu de l'émeute, la jeune femme fit la connaissance de Martel Carmina. Il fut l'épaule sur laquelle elle s'appuya pour supporter la mort de Tyler, et également celui qui, au final, lui ôta tout espoir de le rejoindre. Elle parlait de mort, il lui offrit la Non-Vie.

+ Premiers sang : Quand l'humanité ne deviendra qu'un sac de nourriture +
Sa mort marqua la fin de son existence originelle. Habituée à vivre dans les rue, elle dut finalement se résoudre à trouver des refuges pour survivre qui, bien qu'inconstants et temporaire, lui procurèrent une vie légèrement plus stable. Son absence de besoin en nourriture classique lui permit de se recentrer sur son allure générale. Anti-conformiste certes, il n'en restait pas moins que son nouveau mode de vie lui permettait de porter autre chose que des haillons. Après tout, elle n'était plus la faible humaine qui ne volait que de la nourriture, désormais...
Dix ans plus tard, par force de persuasion on ne peut moins naturelle, elle réussit à retrouver un travail dans le journalisme et reprit sa place. L'objectivité n'était plus dans ses principes, si elle ne pouvait pas affirmer son existence, à quoi bon écrire elle-même ce qu'allaient lire les autres ?
Cressel ne quitta le Michigan qu'en 2005 pour se déplacer en Californie. Elle quitta son travail de journaliste d'investigation et, une fois à destination, se spécialisa à nouveau dans les faits divers. Après tout, quoi de plus rentable à Los Angeles que de relater de tout et n'importe quoi ?

Elle est restée à Los Angeles pendant à peu près vingt ans, avant de se lasser à nouveau. L'ouverture au public de l'île artificielle Mixégion l'attira, et elle se fit un devoir d'en relater les faits divers à son lectorat. Bon, sauf qu'à l'époque, elle ne savait pas encore qu'elle ne pourrait pas en sortir.»



Joueur et informations diverses :

Joueur : Alex

Avatar : Inconnu

Avatar vidéo : Eva Green
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Cressel Custer Jeu 14 Fév - 21:50

C'est marrant c'est que le titre de "pacifiste" ne va pas du tout à ton histoire x)

Bon, même si mon perso est (de loin) plus jeune que le tiens, je te souhaite la bienvenue parmi les vampires, chère amie. Même si je crois que nos persos ne vont pas trop bien s'entendre xD
Shimizu Shizuo
avatar
V. Supérioriste

Messages : 66
Rang : Garde du Sang
Age du perso : 25 ans
Date d'inscription : 08/02/2013


Feuille de personnage
Pays d'origine: Japon
Discipline et Pouvoirs
:
Niveau: 1
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Cressel Custer Jeu 14 Fév - 21:54

Immeuble C, Appartement 1.

Soit la bienvenue parmi nous, chère petite vampire américaine x)

Tu es validée !

_________________
Spoiler:
 
Reinaga K. Izumi
avatar
sL. Conservateur

Messages : 166
Age : 23
Rang : Princesse
Age du perso : 30 ans
Date d'inscription : 16/08/2012


Feuille de personnage
Pays d'origine: Japon
Discipline et Pouvoirs
:
Niveau: 2
Voir le profil de l'utilisateur http://kanokyon7.azurforum.com/
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Cressel Custer

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Cressel Custer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mythical Catastrophe :: Archives :: Anciens personnages-