AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Mattew Steewart

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: Mattew Steewart Sam 5 Jan - 13:57


  Prénom : Mattew
Nom : Steewart
Né(e) le : 21/12/2012
Sexe : Homme



Secteur : Austramériques
Origine : Etats-Unis
Taille : 1m80
Age : 20ans
Adresse : IB, A4


Résident : Mattew Steewart

Père : Andrew Steewart, Tech
Mère : Mistie Steewart, Naturelle

Rang : Conscient
Classe : Tech

Pouvoir ou amélioration : Sauvegarde
mémorielle liée à une technique de clonage

Niveau actuel : Amélioration non-divisée par niveau
[Arme de base]
Des scalpels.


Description physique :


« Mattew est dans la moyenne, il mesure aux environs d'1m80-1m85 (5pi9-6pi) pour à peine 68kilos (150 livres), c'est dire s'il est mince, et encore, comme il ne se pèse jamais sans ses bijoux et qu'il en porte une quantité phénoménale, je vous laisse calculer... Malgré sa taille, il est quelqu'un d'extrêmement discret, notamment grâce à sa démarche féline et souple, acquise après un long entraînement aux arts martiaux, qui lui permet non seulement de se glisser partout, mais de marcher sans émettre un seul son, quel que soit le terrain et quelles que soit ses chaussures. Enfin, il n'a pas essayé pour tous les types de chaussure mais disons que pour le type de chaussures qu'il porte, ça fonctionne. Bien que svelte, cette apparente faiblesse physique ne l'empêche pas d'avoir une certaine force, assez pour soulever quelqu'un ou quelque chose faisant 10 kilos (22 livres) de plus que lui, et une force de poigne capable de briser les os de quelqu'un en serrant sa main un peu trop fort... Il a également une très grande souplesse et une agilité élevée, ainsi qu'un bon équilibre, lui permettant de se tordre un peu n'importe comment et de se glisser dans des passages improbables, ou encore de marcher sur une surface très étroite. En parallèle, son corps, bien que détenant une certaine force, reste extrêmement fragile et ses os peuvent se briser pour des broutilles. Il se blesse facilement, et quand c'est le cas, son sang sort en si grande quantité pour des blessures même insignifiantes qu'il est forcé, où qu'il soit, d'avoir toujours de quoi arrêter l'écoulement pour ne pas perdre tout son sang stupidement. Il s'est habitué à ce caprice de son corps et ça ne lui pose plus réellement de problème. Il a également une vue assez faible, diminuée à force de forcer sur ses yeux pour fixer ses écrans, ou pour voir à travers la masse de cheveux qu'il met sur eux. Néanmoins, il ne veut absolument pas porter de lunettes, et a beaucoup de difficulté à porter des lentilles, bien qu'il le fasse de temps en temps. Un jour, il se fera opérer des yeux mais ce n'est pas pour tout de suite...

Mattew a subi une mutation génétique durant son enfance, et ses cheveux originellement d'un roux assez foncé ont viré au blanc, tout comme ses yeux, bien que parfois l'iris de ses yeux devienne totalement incolore, donnant l'illusion que son œil est rouge ou rose. En général, c'est quand il se sent mal que ses yeux paraissent se colorer de rouge. Il a diminué un peu l'aspect blanchâtre de ses cheveux par une coloration noire. Ses cheveux étant assez épais, il les a divisés en deux épaisseurs distinctes, respectivement teinte de noire pour la couche inférieur et blanche pour la supérieure. Ainsi la teinte noire ne transparaît qu'au niveau de sa frange et des pointes de ses cheveux. Niveau coiffure, ils sont assez courts, un peu au niveau du milieu de l'oreille pour les mèches les plus courtes, et au milieu de son cou pour les plus longues. Ils sont toujours placé au-dessus d'un de ses yeux, pas forcément toujours le même, voire des deux en même temps. Ce qui fait qu'au final, il est bien difficile de savoir quand ils changent de couleur, et c'est la cause principale de la baisse de sa vue. Sa peau est tout aussi blanche que ses cheveux ou ses yeux, et ces tons blancs dessinent un visage fin et à la peau uniforme. Ses yeux blancs sont légèrement fermés, et leur pupille, verticale, sans trop qu'il sache pourquoi. Ses lèvres sont fines et sans plus de couleur que le reste de son corps, souvent tordue dans un rictus ironique. 

Niveau vestimentaire, Mattew n'a pas de style très varié. Peu attiré par couleurs, il porte en général des vêtements dans les tons gris et noirs, pour rester en noir et blanc en somme... La principale chose qu'il porte tout le temps, ou presque, c'est sa veste noire. Plutôt serrée au niveau des bras, mais pas trop tout de même, et plus évasée quand elle atteint ses poignet, elle possède également un col assez large, qui ne laisserait voir que ses yeux si il le remontait sur son visage. Ce qui, étant donné qu'il la laisse toujours ouverte et flottante, n'est pas près d'arriver. Sa veste descend jusqu'au niveau de ses genoux, ce qui fait qu'elle touche le sol quand il se baisse... Vive le balayage ! Autres détail vestimentaire, il porte parfois des débardeurs noirs avec un M arrondi dessiné au niveau de la poitrine., et qui sont couverts par son presque constant tee-shirt gris à manches longues, rayé de noir. Il lui arrive quelquefois, mais c'est vraiment exceptionnel, de porter un autre type de haut... Par dessus sa veste et son haut, sur le bras gauche, il a enroulé deux bouts de tissu blanc un peu au-dessous de son coude. Allez savoir à quoi ils servent... Dernier petit détail pas très important, il porte uniquement des pantalons noirs et des chaussures tellement blanches qu'on pourrait se demander comment elles gardent cette couleur immaculée... Ah, et des bijoux, tout un tas de bijoux. Une collection de colliers qu'il change à peu près tous les jours, et des piercings, dot trois à l'oreille droite et cinq à l'oreille gauche, ainsi qu'un à l'arcade sourcilière et parfois un à la lèvre. Le nombre de piercings ou de collier qu'il porte dépend de son humeur, et celui à l'arcade change souvent de côté, de toute façon il est percé à droite comme à gauche alors... Il a aussi un serpent noir tatoué autour de son poignet gauche, et une lame sanglante dans le bas de son dos, à droite. »



Description mentale :


 « Mattew est un jeune homme assez spécial. Plutôt lunatique, il peut passer du comportement de l'adolescent modèle à celui de jeune homme angoissé et presque dément. En fait, de calme et détendu à hystérique et impossible à calmer. Et comme ça change assez souvent, on l'a qualifié d'hyperactif. Quand il est d'humeur détendue, il est prêt à accepter à peu près n'importe quelle requête et réclamation, même s'il ne se plie pas à la volonté de tout le monde. Disons que comme il est détendu, il réfléchit posément à ce qu'on lui demande et pèse le pour et le contre avant de se décider. Donc il accepte les propositions avantageuses et se comporte de manière sérieuse. Par contre, quand on le met en colère on qu'on fait quelque chose qui le contrarie et qui ne lui plait pas, il pique une crise de nerf qui le rend totalement hors de contrôle. L'inconvénient, c'est qu'il peut se contrarier pour un rien, et qu'il est du coup extrêmement difficile de lui parler. Dans tous les cas, il faut lui parler avec beaucoup de précautions, il a vraiment les nerfs à fleur de peau. Il peut même si mettre à pleurer et à hurler sans raison apparente, juste pour un remarque innocente. Ou alors il se met en colère. Et quand il se met en colère, ça fait peur. 

Ses goûts sont aussi changeants que son humeur, en fait il change d'avis comme de chemise (même s'il change peu souvent de chemise). Enfin, vous avez compris... Commençons par les goûts classique, côté couleurs c'est précisé dans la description physique, il n'en aime aucune. Niveau musique il est plus porté sur les musiques capables de lui changer les idées ou de lui faire oublier le monde extérieur. Musique forte, musique violente ou musique douce, tout dépend de son humeur et de ce qui lui est arrivé dans la journée. Niveau boisson, nourriture et autres divers aliments, il est porté sur l'acidité, dans le genre très acide, même si sa langue et son palet finissent irrités à force, et sur le sel. Ce sont ses deux goûts préférés, pour la catégorie nourriture normale. Sinon il est un peu dépendant de l'alcool fort, du genre à faire tomber dans les pommes après deux verres, tout simplement parce qu'il est habitué à l'alcool et donc le tient mieux que tout le monde en soirée, voire qu'il lui est presque impossible d'être saoul. Du coup il en boit du fort, et en grande quantité, pour goûter à la même ivresse que les autres. Son petit déjeuner habituel, un verre d'alcool avec deux trois aliments acides au possible. La routine pour lui quoi, même si les autres trouvent ça bizarre. Il a une opinion très diversifiée des femmes, autant parfois il les considère comme des idiotes tout juste bonnes à satisfaire ses pulsions, autant le reste du temps il éprouve un profond respect et une profonde admiration pour elles. Ses goût sont simples : la première qui lui tombe sous la main et qui l'attire un minimum. Après, qu'elle soit blonde, brune ou rousse, petit ou grande, à peine mince ou carrément squelettique, avec une poitrine plus ou moins généreuse, il s'en fiche mais royalement, bien qu'il ait une préférence pour les filles d'apparence fragiles quand elles sont de simples jouets à ses yeux et pour celles légèrement moins frêles le reste du temps. Mattew est quelqu'un de très variable en somme, dans ses goûts comme dans ses humeurs.

Notre jeune humain a des tendances dominatrices très prononcées. En fait, il veut contrôler absolument tout, de son entreprise d'informatique amateur (ISS) jusqu'aux femmes qu'il met dans son lit, en passant par ses clients et ses petites victimes passagères. Ce que j'entends par "petites victimes passagères" ? des gens qui ont commis l'énorme erreur de le mettre dans une colère noire, mais alors vraiment noire. En général, il les séquestre dans une cave ou quelque chose du genre, et il leur fais payer cent voire mille fois pire ce qu'ils lui ont fait. En fait, il joue avec eux et les... les dissèque oui c'est le mot. Il joue les scientifiques en herbe et les étudient pendant leur sommeil, ne refermant ce qu'il a ouvert que quand sa victime est parfaitement réveillée. Il se livre à diverse expérience, un peu comme un gamin avec une poupée articulée... ou avec de la pâte à modeler, tout dépend du point de vue. On peut qualifier ça de folie, mais c'est juste un caractère d'enfant qui se manifeste à travers les yeux de la colère, il veut découvrir des choses, apprendre plus. Du coup, il étudie le corps des gens qui ont eu la gentillesse de se proposer comme cobayes involontaires... Mattew est également quelqu'un de très maniaque, qui s'investit à fond dans ce qu'il veut et se battra par tous les moyens pour l'obtenir. Ce qui fait que la déception quand il ne l'obtient pas est deux fois plus grande. 

Mattew est agoraphobe, une peur violente qui se manifeste le plus souvent par des crises de panique, qui provoquent en particulier chez lui un mal de crâne insoutenable et une impossibilité à se concentrer pendant l'heure qui suit, une sensation violente d'étouffement et le pousse parfois au bord de l'évanouissement. Plus il y a de monde autour de lui, plus ses crises sont violentes, il a fini par se renfermer dans sa solitude derrière son écran et, quand il sort, dans la bulle protectrice de son regard sanglant et sadique, qui effraie pas mal de monde. On peut clairement dire que c'est une faiblesse, et aussi la raison qui l'a poussé à ouvrir un site plutôt que de devoir se rendre tous les jours sur un lieu de travail où fourmillent des centaines de gens... Il est pourtant quelqu'un de très sociable quand on ne l'énerve pas, et cette phobie est véritablement devenue un handicap pour lui. Il lutte contre avec une sorte de cure contre le stress, bien que ça ne serve pas à grand chose, selon lui. Ce qu'il lui faudrait, c'est un exil dans un coin perdu où personne ne serait susceptible de réveiller sa peur...

Ancien informaticien de la société de clonage qui garde ses sauvegardes mémorielles, Mattew a quitté son travail parce que le simple fait de s'y rendre pouvait lui provoquer des crises de panique. Enfin ça, c'est l'une des principales raisons. Parallèlement, il a gardé de ce travail un ami scientifique, qui avait des projets ambitieux. Mais depuis quelques temps, il a perdu sa trace. Il n'a pas subi cette modification tech de son plein gré, d'ailleurs. D'autant que s'il réimplante sa mémoire ainsi que toutes les informations sur lui, il réimplantera son agoraphobie, et une vie éternelle dans ces circonstances n'est pas du tout ce qu'il veut. Sauf qu'il n'a plus beaucoup de choix de ce côté-là »



Background :


« "Biography", lettre à Mistie Steewart 
par Mattew Steewart
Tu sais, j'ai longtemps cru que toutes ces histoires que tu me relataient étaient vraies. Comment je suis né en plein vol en plein milieu de nulle part, dans un Jet Privé anonyme conduit par je ne sais laquelle de tes conquêtes, quelque part dans le ciel de New York... Comment cet homme te voyant mettre au monde un enfant voulut devenir mon père, même sans aucun lien de parenté avec moi, et comment toi tu refusas, par respect pour mon père biologique. Comment, quelques semaines avant ma naissance, ce véritable père fut violemment assassiné sans espoir de retour, sa sauvegarde trop ancienne t'ayant totalement effacé de sa mémoire. Dis maman, toutes ses histoires que tu me racontais quand j'étais gosse, quand je voulais découvrir mon passé, détenaient-elles seulement une part de vérité ? 
Tu disais que personne ne regretterait le Andrew Steewart qu'il était devenu après t'avoir mise enceinte, celui qui était prêt à tuer quiconque oserait se mettre en travers de son bonheur futur, juste pour que je puisse naître dans de bonne condition, et qui finalement s'était mis tout le quartier à dos, y compris toi. Tu disais que s'il avait été en vie pendant mes huit petites années d'existence je n'aurais pas eu une enfance aussi heureuse que celle que j'ai eu avec toi. Pourtant, même maintenant, j'ai du mal à me souvenir de ce que tu as apporté d'heureux à ma vie...
Je sais qu'après la mort de mon père, tu as commencé à chercher dans un autre homme ce que le Andrew recréé par la société de clonage n'avait plus envie de t'offrir. Tu ne l'as jamais trouvé, pas vrai ? Tu es passé d'homme à homme comme une femme facile, et c'est l'image que tu as fini par donner de toi à force. Et puis, avec le temps, tu n'as plus cherché d'amour, et tu es devenue telle que la rumeur le disait. Jusqu'à ce que je naisses, moi, dont tu étais enceinte malgré toutes les apparences, enfant auquel tu n'as jamais donné de père. Sans doute ai-je mis fin à cette vie d'insouciance, toujours est-il que tu m'as offert tout l'amour que tu pouvais me donner. Certes, je pourrais t'en être reconnaissant mais... je n'y parviens pas. L'impression que tu n'as fait que me mentir pendant tout ce temps est trop présente. Je sais que je n'étais qu'un fardeau pour toi, maman. Je ne te demandais pas plus d'attention, tout ce que je voulais, c'est que tu te reposes sur moi. Mais toi, les seules épaules sur lesquelles tu t'appuyais, c'était celles de tes hommes. Tu avais une vie légère et libre, je ne pourrais pas te le reprocher. Mais au fond de toi tu souffrais, et mon petit cœur d'enfant trop sage était serré par l'inquiétude. Dis-moi maman... ton bonheur, t'en es-tu seulement déjà souciée ?

Ces huit premières années passées avec toi, tu veux savoir comment je les ai vécues ? Je me souviens de ma quatrième année, quand tu m'a appris à me méfier des autres, parce qu'il pouvait me faire souffrir. J'ai ressenti tout ton amour pour papa à cette époque, dans tes gestes et dans tes paroles. Cette année-là, malgré le peu amis que j'avais, je l'ai passée à pleurer pour toi, parce tu ne voulais pas exprimer a peine devant moi. Tu étais souvent absente, d'ailleurs, j'ai vécu toute mon année seul. Mais je comprends, tu avais sans doute besoin de te ressourcer dans les bras de tous ces hommes. Pendant l'année de mes quatre ans, c'est à peine si j'ai réussi à me faire des amis, ta méfiance envers les autres était contagieuse. La seule chose que j'arrivais à obtenir, c'était le cœur des filles autour de moi, comme toi tu attirais les hommes. Déjà à cet âge, nombre de filles furent amoureuses de moi, tu sais. Mais j'étais un enfant faible, et mon admiration pour toi, maman, était bien plus forte que tout. Aucune de ces filles ne put s'approprier mon cœur, parce qu'il était tout entier consacré à toi. Cette année fut donc monotone, autant que le furent toutes les autres. Et quand j'avais huit ans, après avoir fini de me raconter toutes ces belles histoires, tu es partie. Tu m'as lâchement abandonné à ma solitude, pour aller avec un homme à qui tu avais déjà donné deux enfants, dans mon dos. Tes petits mensonges et tes cachotteries, c'est seulement là que je les ai découvertes. Deux enfants qui s'attirèrent ma haine éternelle alors que je ne les connaissais même pas de nom ni de vue, et toi qui perdis à tout jamais ma confiance. Et les questions que je me posais à cet âge, sur le pourquoi de tous ces mensonges, n'égalent pas celles que je me pose aujourd'hui sur la différence entre les mensonges et la réalité. A vrai dire je ne sais rien de toi. Dis maman, quand papa est parti, qu'as-tu ressenti ?

Voudrais-tu que je te racontes la suite, maman ? La suite de cette existence que tu as dès le début abîmée et blessée ? Dès ton départ, mes colères que tu me reprochais déjà sont devenues plus fréquentes, plus violentes parfois aussi. Mais ne t'en fais pas, je ne t'en veux pas. Ca aurait fini par arriver n'est-ce pas ? Je suis comme ça de nature. Mon agoraphobie, par contre, je la tiens de toi, sans aucun doute, et ces crises d'angoisses sont dues à mes inquiétudes d'enfance. Je suis désolé de t'apprendre ça, après tout tu dois être heureuse dans ton doux foyer, avec ton homme et tes enfants... Mais je voudrais que tu te rappelles de ton autre enfant, celui que tu as abandonné. Tu sais, maman, je crois bien que tu es la seule femme pour laquelle j'ai eu des sentiments. D'admiration totale à colère partielle, alors que les autres n'ont jamais été pour moi que des jouets sans grand intérêt. Comme toi tu jouais avec ces hommes, et comme papa était le seul homme a développer des sentiments en toi. Trouverais-je un jour une femme qui puisse me convenir autant que cet homme t'a convenu ? Qui sait...
Jusqu'à mon adolescence, je n'ai pas laissé grand nombre de filles m'approcher. C'est seulement à partir de quatorze ans que j'ai commencé à m'intéresser à elle, et à cette époque je voulais les dominer de cœur comme de corps. J'ai grandi avec une adolescence mouvementée, me terrant dans des caves pour que jamais on ne me retrouve, je me considérais de taille à vivre seul. Ensuite, je me suis débrouillé pour faire des études d'informatique et de management, je voulais être à la hauteur, dépasser ton simple petit graphiste de mari. J'ai réussi. Je suis entré comme employé de la Biotic & Technics Industries à 18ans, même si peu de personnes connaissaient mon âge véritable. J'ai beaucoup aidé à l'évolution de certains programmes, tu sais. Mais l'agoraphobie que tu m'avais transmise, maman, m'a empêché d'aller jusqu'au bout de mes projets, et j'ai du quitter la société, le simple fait de m'y rendre et d'en revenir relevait du supplice. Et j'ai ensuite créé ce site en ligne, le site officiel de la société ISS, IT Steewart Service, ma société maman. Le site où tu t'es connectée il y a de ça trois jours. Tu n'a peut-être pas fait le rapprochement, maman, entre ce nom de famille qui te sembla courant, mais qui en réalité est unique car mal orthographié depuis des générations, et toi. Car oui, ce nom de Steewart, tu l'as porté, et longtemps même. Longtemps avant ma naissance. Et tu ne t'es même pas imaginé que le fameux Steewart qui avait créé cette société pouvait être ton fils. Peut-être as-tu entrevu la possibilité que ce soit mon père, mais le simple fait que tu n'y soit restée que quelques instants prouve le contraire. Je connaissais ton amour pour papa, je croyais connaître celui que tu me portais. Je voulais juste que tu saches que ton fils, malgré l'abandon dont il a été victime, a réussi dans la vie. Et que ce bonheur que tu dis m'avoir offert, c'est sans toi que je l'ai obtenu.

Ton premier fils, le seul & l'unique Mattew Steewart. »



Relationnel :


Il déteste son demi-frère, sa demi-soeur, sa mère et le nouveau mari de sa mère. Ca fait beaucoup, mais c'est comme ça.



Joueur et informations diverses :

Joueur : Alex

Avatar : Misteor Belphegor

Avatar vidéo : Misteor Belphegor

Theme song : (Si vous voulez une vidéo attitrée)
Mattew Steewart
avatar
H. Tech

Messages : 23
Age : 24
Rang : Conscient
Age du perso : 20 ans
Date d'inscription : 05/01/2013


Feuille de personnage
Pays d'origine: Etats-Unis
Discipline et Pouvoirs
:
Niveau: 2
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mattew Steewart Sam 5 Jan - 14:33

Oh un humain =)

Tu vas te sentir un peu seul en Austramériques, hésite pas à faire un tour ailleurs dans l'île xD
Tu vivras dans l'Appartement 4, Immeuble B.

Bienvenue sur Mixegion \o/

_________________
Spoiler:
 
Reinaga K. Izumi
avatar
sL. Conservateur

Messages : 166
Age : 23
Rang : Princesse
Age du perso : 30 ans
Date d'inscription : 16/08/2012


Feuille de personnage
Pays d'origine: Japon
Discipline et Pouvoirs
:
Niveau: 2
Voir le profil de l'utilisateur http://kanokyon7.azurforum.com/
Revenir en haut Aller en bas

Mattew Steewart

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mythical Catastrophe :: Première Partie :: Ecrire :: Identités confirmées :: Humains-